A Valence, Laurent Voquez expose clairement ses intentions pour 2027

Laurent Vauquiez arrive en deuxième position : dans un discours prononcé dimanche à Valence, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a exposé ses intentions pour 2027, sans se déclarer officiellement candidat à la présidentielle.

Il s’agit d’une semi-déclaration de candidature aux prochaines élections présidentielles, prononcée par Laurent Fouquier, lors de son discours dimanche 1er octobre, lors du lancement de la Jeunesse Républicaine, à Valence, dans la Drôme.

>> Carburant : Eric Ciotti veut baisser les impôts de 15 centimes, financés par la restriction des allocations chômage

Plus de 500 personnes l’ont écouté confirmer sa détermination pour 2027 : «Il faut oser imaginer un nouveau paradigme. Nous devons renverser la situation. Et ne vous y trompez pas, c’est à cela que je consacrerai toute mon énergie, pour vous conduire une nouvelle fois vers une belle réussite collective,dit-il, ajoutant après quelques minutes :Je suis prêt ! »

Laurent Voquiez est venu tenir ces jeunes militants impatients de se lancer dans la mêlée électorale, expliquant pourquoi il s’exprime rarement dans les médias : «Des désaccords sur la picrocycline aux mécontentements feints, l’effondrement du politique nous a fait perdre de vue l’essentiel : le long terme et un destin commun.

« Ce dont vous avez besoin, ce n’est pas de politiciens qui parlent davantage, mais de politiciens qui agissent mieux. »

Laurent Walkies

Lors de son discours à Valence

Cela n’empêche pas le président de région d’adresser quelques critiques sévères à l’encontre du gouvernement actuel, et du futur candidat de la majorité : Laurent Voquiez parle de «Un clone du président qui veut répéter les événements de 2017 et représenter le « cercle de la raison » dans le seul but de faire obstacle au « populisme ».«  ». Mais on ne sait pas s’il s’agissait d’Edouard Philippe ou de Gérald Darmanin, par exemple.

« La France des régions heureuses »

Son discours ressemble presque à un discours de politique publique. Laurent Voquiez se présente comme quelqu’un qui a prédit de nombreux phénomènes : les abus des aides liées au RSA, le sectarisme et le burkini, et le gaspillage de l’argent public, alors qu’il estime redresser les comptes dans sa région.

Laurent Voquies promet de restaurer »Système et puissance« Mais aussi de »Le souffle et la vision résonnaient » dans le pays. D’où le concept de « Les régions heureuses de France« Pour lui, il s’agit de »Laissons le pays respirer, et arrêtons de tout imposer depuis Paris, qui épuise les Français, à cause du corset de coutumes et de règles.« .

Il pointe notamment du doigt le système du « zéro net construction », qui empêche les élus locaux de construire. Le président régional a indiqué sa volonté de partir. Laurent Voquies a également terminé son discours par un passage sur le « patriotisme environnemental ». Un discours très apprécié par les jeunes militants LR, qui sont repartis enthousiastes et prêts à lancer la campagne Wauquiez dès que leur candidat aura donné le feu vert.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire