Aides au placement de médecins, bourses pour étudiants, bus à Montarguise… Où est le plan santé prioritaire dans le département de la Loire ?

Le diagnostic est connu, mais il n’y a pas de mal à le répéter : « Le gros problème sur lequel on attire notre attention en tant qu’élus de nos territoires, c’est la difficulté de nous traiter correctement. Nous sommes derniers de la classe, ou en passe de l’être. » être », se souvient-il. Le chef du département du Loiret, Mark Gaudet, et son adjoint, Lawrence Bellis, lors de l’actualisation intérimaire du plan des priorités sanitaires voté fin 2022 par les élus du département.

« Dans ce domaine, il ne faut rien s’interdire, d’autant qu’on n’a pas encore atteint le fond de l’océan, la situation ne s’améliorera pas avant plusieurs années. On ne peut pas blâmer les communautés ‘action' », répond Marc Godet lorsqu’on évoque un récent rapport de la Chambre régionale des comptes qui, malgré sa reconnaissance des efforts et de la créativité des communes, souligne les dangers de la dispersion.

Les effets de la création du Centre hospitalier universitaire d’Orléans, dont la convention devrait être signée en octobre, ne se manifesteront pas avant une dizaine d’années.

Doublement des mesures pour attirer des médecins dans le centre du Val-de-Loire : quelle est leur efficacité ?

Agir alors, mais comment ? Le plan, voté fin 2022, comprend quatre axes : la stabilisation des professionnels, la formation, le soutien à l’innovation et l’attractivité du territoire. Il y a des mesures symboliques dans ce paquet, « qui représente un bloc financier de 700 000 euros », selon Mark Godey.

Des aides à l’installation qui durent

Neuf aides ont été accordées aux colons pour la première fois en 2023, pour un montant de 264 000 € ; Le dispositif est déjà en place depuis 2017 et a bénéficié depuis à 37 professionnels de santé et médecins généralistes ainsi que des masseuses, kinés, dentistes, sages-femmes, orthophonistes, etc. Ce soutien financier peut aller de 7 000 à 35 000 euros. 2 000 € supplémentaires sont prévus pour ceux qui s’engagent à devenir maître de formation.

Recevez notre newsletter gratuite tous les jeudis« L’acteur s’occupe de vous » pour tout savoir sur la santé dans le Loiret

NL {« path »: »: « mini-inscription », « id »: « RC_Sante », « accessCode »: « 14380551 », « allowGCS »: « true », « bodyClass »: « ripo_generic », « contextLevel »: « KEEP_ALL », « filterMotsCles »: « 6|10|97|111 », « gabarit »: « générique », « hasEssentiel »: « true », « idArticle »: « 4380551 », « idArticlesList »: « 4380551 « , « idDepartement »: »264″, »idZone »: « 22117 », »motsCles »: « 6|10|97|111″, »premium »: « false », »pubs »: »banniere_haute|article| article2|article3 « , « site »: « RC », « subDomaine »: « www », « tagsArticle »: « #larepsante », « urlTitle »: « aides-a-l’installation-de-medecins-bourses-pour-etudiants-bus- dans-« Montarguise-où-le-plan-prioritaire-santé-de-la-Loire »}

Bourses pour étudiants

Vingt-neuf bourses ont été attribuées à des étudiants en 2023, dont 19 pour des étudiants inscrits en première année de médecine à la Faculté de Zagreb. La récompense de ces bourses : un engagement des bénéficiaires à exercer pendant au moins cinq ans dans le Loiret.

La Ville d’Orléans et la Faculté de Médecine de Zagreb : enquête sur un partenariat très controversé

Un guichet unique en place

Cap Loiret Santé est en ligne depuis juin 2023.

Objectif : Accompagner les étudiants et les professionnels de santé dans leurs démarches (recherche de logement, garde d’enfants, démarches administratives en tout genre, etc.). Une carte des logements pour les étudiants en santé est disponible ici, avec des logements disponibles spécifiquement dans les collèges gérés par le département.

Plus largement, une « campagne d’attraction », annoncée d’abord l’année dernière pour 2023, est finalement prévue pour 2024, avec pour objectif de « vendre la qualité de vie dans le Loiret aux citoyens du Loiret ».

Bus d’ophtalmologie à Montargueis

Afin de développer l’offre de soins mobiles, le Système de TéléExpérience Ophtalmologique, pionnier en la matière dans la région de la Loire, est sur la bonne voie. Mais il ne devrait pas être sur les routes avant le second semestre 2024. « Nous sommes dans la phase de structuration », sourit Lawrence Pellet. Un système intermédiaire plus souple sera mis en place d’ici fin 2023 : un « sac », pour permettre aux professionnels de se déplacer.

Soutenir des projets innovants

Dans le cadre de l’appel à initiatives Santé Innovations Loiret, quatre projets ont été accompagnés en 2023 : des ateliers de prévention des lombalgies par la Société régionale de santé au travail d’Orléans (CPTS) ; Des cours d’hygiène à domicile pour tous à Fleury-les-Aubrais ; Des permanences sport et santé pour les métiers du sport et des loisirs, dans de nombreux immeubles de la Loire, de Pithiviers à Gien, en passant par Orléans ou Châteauneuf-sur-Loire ; et de réadaptation par l’escalade offerts au Centre de santé Madeleine-Brès à Orléans.

Dimitri Crozet

    (tags à traduire)Orléans

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire