Comment stopper une invasion de moustique tigre en Bourgogne

Il est originaire des forêts tropicales d’Asie du Sud-Est, mais est arrivé en Bourgogne il y a deux ans. Le moustique tigre, attiré par les zones urbaines très denses, a envahi les habitations et les jardins de la Côte d’Or, notamment à Beaune et Dijon. Les individus n’en peuvent plus.

C’est une sensation particulièrement désagréable. Vous êtes assis tranquillement dans votre jardin ou sur votre balcon et ressentez des démangeaisons irrépressibles dans une partie de votre corps. Je viens d’être piqué par un moustique. Si vous habitez Dijon ou Beaune (Côte d’Or), vous avez probablement été attaqué par le moustique tigre.

Une véritable invasion, comme le note Michèle Rebillard. Chaque été et automne depuis deux ans, l’insecte qui vit dans les forêts tropicales d’Asie du Sud-Est se reproduit dans son jardin. Il est impossible d’en profiter avec vos petits-enfants.

« Avant, j’avais une chaise longue, c’était très sympa. Mais cette année, j’ai dû m’en servir deux fois pour manger. Ça nous gâche la vie parce qu’on veut profiter du jardin, de notre retraite, et on est enfermés dans notre maison. » .»

Même cas avec cette personne. Il n’en pouvait plus. Cet insecte rayé de noir et blanc, plus petit et silencieux que les autres moustiques de la région, ravage quotidiennement son habitat dijonnais. Ce jeudi 21 septembre, appelez l’entreprise de lutte antiparasitaire.

« Le site de nidification du moustique tigre se situe entre 150 et 200 mètres. Nous avons un système de capture qui fonctionne très bien. Il permet de capturer les moustiques grâce au dioxyde de carbone et aux phéromones. Le dioxyde de carbone va imiter l’inspiration et l’expiration humaine et les phéromones vont attirer le moustique, il entrera dans la boîte et il sera capturé.», décrit Roman Schoendorf, technicien chez DKM Experts.

Prix ​​de l’intervention : entre 130 et 300 euros. Mais cela n’est recommandé qu’en dernier recours. Pour éviter les piqûres, il est préférable d’utiliser des moustiquaires et des vêtements longs. Il est également nécessaire d’évacuer l’eau stagnante. C’est ce qui attire l’insecte, que l’on retrouve principalement dans les zones urbaines et semi-urbaines.

« Par exemple, il faut retourner l’arrosoir, et retirer les jouets des enfants car ils sont creux et retiendront l’eau. Partout on enlève cette eau stagnante pour que les œufs ne poussent pas. »Conseille Françoise Tenenbaum, adjointe au maire de Dijon chargée de la santé.

Une piqûre de moustique tigre est bénigne dans la plupart des cas. Il disparaît au bout de quelques jours. Il peut encore transmettre des maladies virales graves comme la dengue, le Zika ou le chikungunya.

Une réunion publique sera organisée mercredi 27 septembre à Dijon pour expliquer aux habitants les bons gestes pour se protéger des moustiques tigres et éviter leur propagation.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire