Découvrez quels fournisseurs vous offrent une réduction !

La hausse continue des prix des carburants est devenue une préoccupation majeure. Mardi dernier, un communiqué important a été publié pour alerter les conducteurs en France. Suite à la hausse continue des prix depuis juillet, Agnès Pannier-Ronacher, responsable de la transformation énergétique, a rencontré les principaux acteurs du secteur des carburants et les a exhortés à prendre des mesures au bénéfice des consommateurs concernés par ces hausses. « Tout le monde devrait participer à la lutte contre l’inflation », a-t-elle déclaré.

En réponse à cette demande, de grands noms du secteur ont mis en place des mesures clés pour Réduire la pression sur les conducteurs. Par exemple, TotalEnergies a instauré un plafond de 1,99 € par litre d’essence ou de diesel dans ses stations, une décision qui restera en vigueur tant que ces prix resteront élevés.

Mais TotalEnergies n’est pas la seule entreprise à entreprendre cette démarche. De nombreuses grandes chaînes de vente au détail ont lancé des offres spéciales. Certains ont même commencé à promouvoir le carburant au prix d’achat. Cependant, avec les coûts et taxes associés, leur marge est souvent limitée à un ou deux centimes le litre, reflétant les difficultés économiques sous-jacentes.

À lire
Pouvez-vous en bénéficier ? Chèques alimentaires, chèques énergie, exceptionnels ! La CAF a déployé son aide

Qui d’autre participe à ce programme ?

Différentes stratégies ont été observées chez les géants de la distribution. Par exemple, le groupe Casino propose une offre spéciale tous les week-ends jusqu’au 22 octobre. Interarché sélectionne les derniers week-ends de chaque mois pour ses réductions.

Cependant, tout le monde n’est pas en mesure de faire de telles offres. Dominique Schilcher, présidente de Système U, Il explique que son entreprise, étant un simple vendeur et non un producteur, Les prix ne peuvent pas être réduits. Après taxes et frais initiaux, le résultat sera une vente à perte, ce qui est contraire à la loi. Une éventuelle action promotionnelle est cependant à l’étude, sans date précise fixée. D’autres entreprises, comme Carrefour ou Auchan, sont encore en phase de réflexion, tandis que Leclerc n’a pas encore formulé de réponse.

A noter que Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, n’envisage pas une intervention gouvernementale pour faire baisser ces prix. Il n’est pas prévu de contrôle fiscal à ce stade.

Les conducteurs français peuvent s’attendre à un allègement temporaire des coûts de carburant grâce à ces promotions. Toutefois, la question des coûts élevés reste un test pour l’avenir.

À lire
Une nouvelle aide d’une valeur de 800 € est disponible ! Comment puis-je l’avoir?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire