Défilé techno, marche contre les violences policières et l’extrême droite… un samedi en pleine sécurité à Paris

Le niveau de vigilance augmente parmi la police. La Direction locale de la sécurité de l’agglomération parisienne (DSPAP) a adressé vendredi à toutes ses unités une note, à laquelle Le Parisien a pu se référer, détaillant le renforcement du dispositif sécuritaire à Paris samedi, à la lumière des nombreuses manifestations prévues. à Paris. Les rues de la capitale.

A partir de midi, une marche contre « les violences policières et le racisme systémique et pour la défense des libertés publiques » est prévue sur l’avenue Magenta dans le 10e arrondissement de Paris. Cet appel à manifester émane entre autres de partis politiques, comme La France insoumise (LFI) ou Europe Écologie Les Verts (EELV). Le cortège partira vers 14h30 des avenues Rochechouart et Clichy en direction de la place de Clichy dans le 18e arrondissement.

Craintes d’affrontements entre extrémistes

Selon la note de la DSPAP, un pré-rassemblement aura lieu à Montreuil (Seine-Saint-Denis) vers 13 heures, avant le départ du groupe pour Paris. La même note craint que « des actes de violence de militants d’extrême gauche soient susceptibles de viser des marches de militants d’extrême droite » prévues samedi en divers lieux de la capitale.

En parallèle de cette manifestation et des risques d’affrontements entre militants extrémistes évoqués par le parti DSPAP, la 25e édition de la Techno Parade se tiendra samedi à Paris. Le rassemblement est prévu vers midi place de la Bastille, et le cortège s’élancera trois heures plus tard vers la nation. Face à cette multiplication des manifestations sur la voie publique et « afin de prévenir d’éventuels troubles à l’ordre public et d’assurer la sécurité des personnes et des biens », la DSPAP a décidé de publier son « plan d’action renforcé ».

Contrôles prévus ce soir

Dans le détail, la note envoyée indique que « la police (…) devra redoubler de vigilance lors de ses patrouilles claires, visibles, dynamiques et dissuasives dans les secteurs susceptibles de rassembler un grand nombre de manifestants afin de renforcer la détection ». d’éléments extrémistes. (…) et procéder à des arrestations si nécessaire.» Les contrôles seront également renforcés « afin de détecter la présence de toute personne transportant potentiellement des engins explosifs artisanaux ou incendiaires et des objets pouvant servir de projectiles ». Des contrôles préventifs seront effectués ce soir à Paris.

Cette accumulation de manifestations à Paris samedi intervient dans un contexte sécuritaire tendu en France, en raison de la menace terroriste « très forte » dans le pays évoquée par Gérald Darmanin début septembre, ainsi qu’en raison de l’organisation du Mondial de Rugby. Tasse.

Darmanin affiche son « soutien indéfectible »

Dans une lettre adressée aux forces de l’ordre, Gérald Darmanin leur a exprimé son soutien à la veille d’une nouvelle manifestation contre les violences policières. « A l’heure où s’organisent des appels à manifester « contre la police », ou sous prétexte d’une ‘marche contre le racisme et les violences policières’, certains scandent les slogans les plus laids et porteurs de haine contre les fonctionnaires et les institutions de la république. Le ministre de l’Intérieur a écrit dans une lettre consultée par le journal Le Parisien : « Je voulais vous témoigner mon soutien indéfectible. »

Au niveau national, la police a dénombré 117 rassemblements prévus samedi, avec une participation estimée entre 24 000 et 31 000 manifestants, dont 4 000 à 6 000 à Paris, selon une note interne de la Direction nationale du renseignement régional (DNRT).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire