L’avocat de la plaignante se dit « choquée et navrée »

L’acteur Gérard Depardieu, accusé de viol, a confirmé dimanche dans une lettre ouverte qu’il n’était pas un « prédateur ». « Ce sera à la justice de trancher », répond l’avocat du plaignant.

Je suis « Choqué et consterné que M. Depardieu dise qu’il révèle sa vérité, mais ce n’est certainement pas la vérité de Charlotte (Arnold) et ce ne sera certainement pas celle que la justice retiendra. »a répondu dimanche 1er octobre à l’experte de franceinfo Karine Durieu-Debolt, l’avocate du plaignant, après la lettre ouverte publiée par l’acteur sur le site du Figaro.

>> « J’ai compris que j’étais dans son champ de vision » : la jeune femme de seize ans accuse Gérard Depardieu de violences sexuelles et sexuelles

France Info a appris de source judiciaire que l’acteur Gérard Depardieu a été mis en examen le 16 décembre 2020 pour viol et agression sexuelle. Aucune mesure de sécurité n’a été prise à son encontre. La jeune actrice Charlotte Arnold a porté plainte contre l’acteur en août 2018, et la plainte a été classée sans suite en juin 2019. En août 2020, on apprenait qu’un juge d’instruction avait été nommé.

Revenant sur cette question dans le texte publié sur le site du Figaro, Gérard Depardieu l’explique« Une première fois, une femme est venue chez moi, marchant d’un pas vif, et est entrée dans ma chambre de son plein gré. Aujourd’hui, elle dit qu’elle y a été violée. Elle est revenue. Il n’y a jamais eu de restrictions, de violence ou de protestation entre nous. ». Cette version des faits a été contestée par Maître Durieux-Debault.

La victime était âgée de 22 ans au moment de l’accident.

Charlotte Vérité, « Cela signifie qu’elle est venue à son invitation parce qu’il lui a demandé comment elle allait parce qu’ils se connaissaient. »Elle insiste. « On a l’impression en le lisant qu’il s’agit d’une inconnue. » Bien que la « C’était une jeune fille qu’il connaissait. Elle avait 22 ans au moment des faits, et lui 70 ans. ».

Il était « La fille d’un ami de M. Depardieu qu’il portait sur ses genoux lorsqu’elle était enfant. Il y avait un lien de confiance et de respect paternel à son égard. C’est lui qui l’a invitée à voir comment elle allait et dans ces circonstances « on ne s’attend pas à ce qu’au bout de dix minutes on se livre à des actes sexuels. »Détails de l’avocat de Charlotte Arnold.

>> Violences sexuelles : Ce que l’on sait des nouvelles accusations contre Gérard Depardieu

ils « Des actes sexuels commis de manière inattendue, nous avons des vidéos. ». « En savoir plus sur les actes sexuels ». La plainte est « Liés à des actes sexuels commis par force ou par surprise. ». Par l’enseignante Karen Doriot-DeBolt, « M. Depardieu n’est pas le protecteur des femmes qu’il prétend être quand 15 femmes l’accusent de violences sexuelles et il affirme qu’il n’est ni un violeur ni un prédateur. C’est à la justice de décider. ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire