Le sort de Corentin Tolisso les larmes aux yeux après la nouvelle défaite de Lyon

Après avoir été battu par Reims dimanche (2-0), Lyon a subi sa cinquième défaite en sept matches cette saison. La situation du club inquiète Corentin Tolisso, qui disputait son 200ème match avec le club rhodanien.

L’OL continue de sombrer. Toujours à la recherche de leur premier succès de la saison, les Gones ont subi dimanche leur cinquième défaite en sept matches à domicile à Reims (2-0). Après avoir été privé d’Alexandre Lacazette, Lyon a une nouvelle fois montré sa fragilité défensive et son manque d’énergie offensive face aux hommes de Will Still.

Dernière place du championnat, Lyon n’est toujours pas sorti de la crise. La situation qui inquiète Corentin Tolisso. Il a avoué à Prime Video après le coup de sifflet final : « Je pense au club et aux supporters. C’est vraiment difficile. Nous n’avons pas le droit d’être là où nous sommes. Nous avons été forts mais c’est finalement l’objectif. » « En première mi-temps, il nous a fait beaucoup de mal. Nous ne pouvions pas être dangereux offensivement. Je ne sais pas quoi vous dire. Bien sûr que je suis touché. Depuis que je suis jeune, je suis supporter de Lyon. « Je n’ai jamais vu le club dans cette situation. « Etre footballeur professionnel à l’Olympique Lyonnais et mettre le club dans cette situation, ça me fait plus mal qu’autre chose. »

>> Live Reims-OL (2-0)

« C’est à nous de nous parler. »

Le champion du monde 2018, qui a disputé son 200e match sous les couleurs lyonnaises lors de cette septième journée, se rend compte que son club est « dans une situation critique », mais confirme que l’équipe « ne capitulera pas ». « Nous sommes à la dernière place du tournoi. Il reste encore beaucoup de matches. Aujourd’hui, si l’on regarde les sept premiers jours, ce que nous montrons sur le terrain ne suffit pas. Nous devons travailler beaucoup et garder la tête froide. « Les supporters sont très déçus, et c’est à nous de nous parler et de nous dire des choses dans les vestiaires. « J’espère que nous pourrons gagner le prochain match et marquer des points. »

De son côté, Anthony Lopez ne veut pas baisser les bras face à la situation alarmante. « L’équipe est très malade et nous n’avons pas les soins nécessaires. Avec ce que le groupe a montré, je veux y croire », a déclaré le leader du jour en zone mixte. « Il faut effacer toute cette succession de petits « C’est l’objectif pour lequel nous payons en espèces. Il y a beaucoup de négativité à cause des mauvais résultats mais nous devons nous accrocher à ces raisons d’espérer. Nous ne pouvons pas nous fixer cet objectif qui nous permettrait d’être du bon côté. Je ne pourrai jamais abandonner. « Il faut savoir s’adapter. Il y a de l’inquiétude, bien sûr, car nous sommes à la dernière place. Mais tout le monde veut s’en sortir, il faut que les choses changent pour le bien. »

Premièrement, il appelle à l’unité

Face à la colère des supporters, Jean-Michel Aulas les a appelés à continuer de soutenir leur club lors des prochains matches. « La situation est grave. Les critiques du staff et des joueurs ne feront qu’accroître les doutes sur l’avenir. Ce sont eux seuls qui permettront de sortir le club de cette situation très difficile mais pas désespérée. Deux matches à domicile pour reprendre espoir. C’est un obligation des Lyonnais », a écrit le président d’honneur de l’OL sur le site X (anciennement Twitter).

Après deux semaines sur le banc, Fabio Grosso voit une « lumière au fond de lui » qu’il doit chercher. « Il y a des choses positives aujourd’hui. De petits détails changent le match. C’était un match équilibré et nous avons finalement fait un petit cadeau. Mais j’y crois. Nous devons continuer à travailler. Nous devons travailler en équipe. Nous le ferons il. » Il a déclaré en conférence de presse : « J’ai travaillé dur. J’ai demandé aux joueurs de relever la tête et d’ouvrir les épaules. »

Pire attaque (3 buts marqués) et pire défense de Ligue 1 (13 buts encaissés), Lyon jouera gros lors de ses deux prochains matches à domicile, contre Lorient dimanche (15h) et contre Clermont après la trêve internationale.

Articles les plus importants

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire