« L’ère des assistants vocaux se transforme en un échec colossal. »

Lors du salon Amazon au CES de Las Vegas (USA), le 11 janvier 2019.

COie! Discuter avec votre bot sera bientôt possible. Mercredi 20 septembre, Amazon a présenté la dernière version de son assistant vocal Alexa équipé d’un nouveau cerveau artificiel. « Cela apportera une toute nouvelle expérience. »a promis David Limp, responsable des matériaux.

Lire aussi : Le matériel est réservé à nos abonnés Naila Murray (méta) : « Les systèmes d’IA ne peuvent pas encore penser et planifier »

L’heure est déjà à la répétition, car l’ère des assistants vocaux, censés révolutionner le monde numérique en envoyant claviers et souris dans l’oubli, se transforme en un échec colossal. Google, Apple et Microsoft, tous engagés dans cette voie prometteuse, s’en détournent discrètement face au nouvel engouement numérique qu’est l’intelligence artificielle.

Cela a déjà été demandé Temps FinancierLe PDG de Microsoft, Satya Nadella, fier d’être à l’avant-garde de la nouvelle bataille grâce à son acquisition de ChatGPT, assure désormais la présence d’assistants vocaux. « Ils sont stupides comme de la pierre. » Et ça ne marche pas.

Succès populaire

David Limp doit donc pagayer à contre-courant pour prouver le contraire. Pourtant, Alexa est objectivement un succès populaire. Il est présent dans près de 20 % des foyers américains et plus de 130 000 produits sont désormais compatibles avec la petite enceinte qui permet de les contrôler. Mais le temps de l’euphorie n’est pas encore terminé. Pour preuve, la récente vague de licenciements massifs chez Amazon, qui a touché près de 28 000 personnes, a ciblé en particulier la division hardware dont Alexa est le produit principal. Trois raisons expliquent cette déception.

Lire aussi : Le matériel est réservé à nos abonnés Intelligence artificielle : qu’est-ce qui est le plus fort, l’humain ou la machine ? »

Au début, les usages restaient rudimentaires. Jeff Bezos rêvait d’une femme de ménage capable de faire des courses, de recommander les meilleurs films et de préparer du café le matin. Dans les maisons réelles, il est principalement utilisé pour allumer les lumières et allumer la radio. Clé de luxe. De plus, la petite boule ronde, qu’elle s’appelle Amazon ou Google, s’est vite révélée intrusive, car elle écoutait les conversations et réagissait à certains mots-clés. Cette écoute constante a fermé la porte aux entreprises qui n’aiment pas les curieux.

Finalement, du fait de ces deux constats, le modèle économique n’existait pas du tout. C’était censé booster les ventes en ligne, mais cela n’a jamais été prouvé. Cette technologie vendue à prix coûtant, et donc son succès, est devenue un trou. La division matériel d’Amazon aurait perdu, selon le journal Wall Street, Jusqu’à 5 milliards de dollars (4,68 milliards d’euros) certaines années. Par ailleurs, David Lemp a programmé sa retraite à la fin de l’année.

Il vous reste 14,59% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire