Ligue 1 | Monaco – Nice – 16 ans que la L1 a vu ça : Folarin Balogun, le cauchemar

Il n’aurait pas pu passer une pire soirée. Pour sa première titularisation sous le maillot monégasque, Folarin Balogun a été un véritable cauchemar. Le genre de matches que tous les attaquants n’ont pas envie de vivre au cours de leur carrière. la raison ? L’international américain de 22 ans a raté deux tirs au but contre Nice vendredi avant de voir son équipe sortir du banc pour la première fois de la saison (0-1), cédant aujourd’hui la première place du championnat à son rival. « C’est dur, nous avons raté deux tirs au but. Mais il lui manquait un peu de tout. (…) Il va falloir beaucoup travailler pour être meilleur contre Marseille« , a lancé Dennis Zakaria sur Amazon Prime pour ne pas faire de l’ombre à son jeune collègue.

Cependant, Folarin Balogun restera forcément le héros malheureux de cette rencontre avec ses travers. Même s’il a notamment vu Marcin Bulka repousser à deux reprises ses tentatives, cela représente une véritable déception pour l’ancien serial buteur de Reims la saison dernière (21 buts en 37 matches). Folarin Balogun prenait le devant à la place de Wissam Ben Yedder sur le banc, et prenait les commandes lorsque l’arbitre accordait un premier penalty à la 11e minute après une faute sur Alexandre Golovine dans la surface. Puis l’ancien joueur d’Arsenal a frappé très calmement. Si Marcin Bulka a pris un bon départ, le tableau d’affichage est resté vierge.

Rebelote à la 53e. Après une faute sur Minamino, l’attaquant américain a voulu conjurer le sort. S’il a tiré le ballon cette fois, sa frappe a été très centrale alors que le gardien niçois a continué à ressentir le coup. Deux tirs au but et deux ratés. La dernière fois qu’une équipe de L1 a vécu une telle soirée, c’était en 2007, lorsque Toufelo Mouloud avait raté deux tirs au but pour Auxerre lors d’une défaite face à Bordeaux (2-0).

Je me suis souvenu qu’il avait raté la saison dernière contre nous

Très attendu sur le rocher après son transfert estival, évalué à 30 M€, auquel s’ajoutent diverses primes pouvant aller jusqu’à 10 M€, force est de constater que Balogun, auteur de son premier but avec l’ASM lors de la dernière journée, sera Il aurait adoré remonter le temps d’une autre manière… Pour ses premiers pas à Monaco 11. D’autant que les deux tirs au but manqués ont eu pour lui la pire issue possible sur l’issue du match.

Face à la meilleure défense de L1 (4 buts encaissés), perdre deux tirs au but ne peut être toléré. Les résidents monégasques l’ont payé cash. Après ces deux échecs, les leaders de L1 n’ont pas réussi à trouver à redire pour la première fois de la saison. Avant d’être puni en fin de match avec un but inscrit par Jeremy Boga. « Deux tirs au but changent la donne. On était très nerveux pour ce derby», résume l’entraîneur monégasque Adi Hutter.Il ne faut pas perdre ce match, il faut finir sur un match nul« .

S’il cède sa place à Wissam Ben Yedder à la 67e minute et reçoit un certain soutien des supporters monégasques, l’international américain, habituellement un attaquant fiable, va désormais devoir se ressaisir. Avec Reims, il a inscrit sept des huit tirs au but qu’il a tirés la saison dernière. Mais le seul but qu’il a raté, c’était en fait contre Kasper Schmeichel à Nice à ce moment-là… »Je me suis souvenu qu’il avait raté la saison dernière contre nous et où il avait tiré, c’est pourquoi je suis allé dans cette direction« , a confirmé Marcin Bulka, le héros de la soirée niçois.

    (tags à traduire) Ligue 1 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire