L’objectif fixé par le gouvernement est-il réalisable ?

Lors de son récent discours, le président de la République française Emmanuel Macron a évoqué son projet de tripler la production de pompes à chaleur en France avant 2027. Une déclaration qui a soulevé de nombreuses questions sur l’état actuel du marché des pompes à chaleur.

Pourquoi une pompe à chaleur ?

Le projet d’augmentation de la production de pompes à chaleur s’inscrit dans la transformation environnementale. Grâce à cette mesure, le président Emmanuel Macron espère réduire les émissions de gaz à effet de serre. En effet, cet appareil permet de chauffer la maison en utilisant les calories de l’air ou du sol. Il ne produit donc pas de dioxyde de carbone2Contrairement aux chauffages au gaz ou au fioul.

Concernant les prix de ces installations, un modèle de 3 à 4 kW, destiné à un petit appartement bien isolé, peut coûter en moyenne environ 1 500 euros. En revanche, dans une maison de taille moyenne, son prix peut monter jusqu’à 15 000 euros, voire 20 000 euros, avec installation incluse dans le prix, selon Philippe Denisi, PDG d’Intuis, le fabricant français de pompes à chaleur.

Par ailleurs, il est important de noter qu’il existe plusieurs types de pompes à chaleur, dont les pompes à chaleur air-eau et les pompes à chaleur air-eau. Le premier modèle, généralement fabriqué en Asie et très populaire aux États-Unis, peut produire de l’air chaud, ainsi que de l’air froid, faisant ainsi office de climatiseur. Quant au second, il sert principalement à chauffer les habitations, mais peut également être refroidi, sans utiliser les gaz nocifs d’un système de climatisation traditionnel.

Vers la filière française des pompes à chaleur

Selon les chiffres du ministère de la Transition écologique, 2,6 millions de pompes à chaleur air et eau sont actuellement installées en France, dont 350 000 pompes qui seront installées en 2022. Il existe plusieurs fabricants de ces appareils dans le pays, parmi lesquels les entreprises familiales responsables pour la mise en œuvre de l’association.

Le gouvernement entend cependant encourager la production locale de pompes à chaleur. Bientôt, un budget supplémentaire de 1,6 milliard d’euros sera alloué pour aider au renouvellement énergétique. Avec cette augmentation, le budget de rénovation énergétique des logements, MaPrimRenov, atteindra 4 milliards d’euros, l’objectif étant d’atteindre « 200 000 rénovations majeures l’année prochaine «.Le gouvernement prévoit également de « De nombreuses pièces technologiques qui composent la pompe à chaleur ont été transférées en ramenant les composants en France. » Il s’agit d’une mesure qui concernera en priorité les compresseurs, qui ne sont pas fabriqués en France ni même en Europe.

Pompe à chaleur : l’objectif fixé par le gouvernement est-il réalisable ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire