Nicolas Pagnol quitte le château de la Buzyne à Marseille, effaçant toute trace de son grand-père

Nicolas Pagnol, qui a été licencié par la municipalité de la direction du château de la Buzyne à Marseille, a annoncé jeudi qu’il rachète tous les actifs liés à son grand-père, Marcel Pagnol. Le petit-fils entouré de son avocat le fera également Déposer une plainte pour injure et diffamation Contre plusieurs élus de la ville de Marseille : le maire Benoît Payen et cinq de ses adjoints.

Drapeau bleu de la France

Après cinq années à diriger le « Château de ma Mère », Nicola Pagnol a été démis de ses fonctions par la majorité municipale de Marseille. Initialement, le conseil municipal a choisi un délégué, mais après s’être opposé aux procédures d’attribution, il a décidé de gérer lui-même le site, qui attire 80 000 personnes par an, avec une offre de participation des héritiers.

Il supprime tout ce qui appartient à la famille et empêche toute exploitation de l’image de Pagnol.

Nicolas Pagnol doit Départ du bâtiment le dimanche 17 septembre Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne marche pas sur la pointe des pieds. « Je retirerai tout ce qui m’appartient et tout ce qui appartient au Fonds de Dotation Pagnol. C’est-à-dire Buste de Marcel, affiches, photos, etc.…d’où tout droit d’exploitation et de représentation de l’œuvre ou du nom « Pagnol ». Considérant que le maire a déclaré en juillet sur France Info que le château de la Buzine n’était pas « le palais de ma mère » et que c’était un canular, et donc grosso modo que Marcel Pagnol était un imposteur, je ne comprends pas pourquoi. Pagnol restera à Buzine sous ce mandat.

Nicola Pagnol explique effectivement qu’il interdit la ville de Marseille « Communiquer en utilisant les titres d’œuvres ou les noms de Marcel Pagnol, que ce soit à des fins touristiques ou culturelles. »

Marseille privé de Pagnol ?

Lorsqu’on fit remarquer au descendant de l’illustre père de Marius qu’il privait Marseille de Pagnol, il répondit que ce n’était pas lui qui avait décidé d’une telle position. « C’est le maire qui m’a forcé à le faire après ses déclarations honteuses.s. Je partirai d’ici avec beaucoup de tristesse et de regret. J’aimerais bien célébrer l’année prochaine les 50 ans de la mort de mon grand-père au Château de la Buzine. Cela n’arrivera pas. Tout cela se déroulera à Allauch, Aubagne, La Ciotat et GémenosEt des communes qui savent lire Pagnol, respectent l’œuvre de Pagnol, respectent l’héritage de Pagnol et qui plus est respectent la famille Pagnol.

télécharger

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire