Pour baisser les prix de l’essence et du diesel, Eric Ciotti veut toucher aux allocations chômage

Eric Ciotti, ici au meeting de campagne pour la présidence du Parti de Gauche à La Ciutat
Clément Mahudou/AFP Eric Ciotti, ici au meeting de campagne pour la présidence du Parti de Gauche à La Ciutat

Clément Mahudou/AFP

Eric Ciotti, ici au meeting de campagne pour la présidence du Parti de Gauche à La Ciutat

Politique – Moins d’argent pour les chômeurs au profit des automobilistes. Le président des Républicains, Eric Ciotti, réclame une baisse des taxes sur l’essence de 15 centimes pour soutenir le pouvoir d’achat des Français, une mesure qui sera compensée notamment par une réduction de la durée et du montant des allocations chômage.

Après avoir abandonné le projet déficitaire de vente de carburant, Matignon a obtenu auprès des grandes sociétés de distribution la vente d’une partie de son carburant à prix coûtant jusqu’à la fin de l’année.

Mais le député des Alpes-Maritimes veut aller plus loin. suggère dans une interview avec Parisien Mise en ligne le samedi 30 septembre « Réduire les taxes d’environ 15 centimes sur les stations de pompage, ce qui représente un coût de 5 milliards d’euros. ».

Après le consensus trouvé cette semaine à l’Assemblée nationale entre LR et le camp présidentiel sur les 15 heures hebdomadaires d’activités obligatoires pour les allocataires du RSA, le parti d’Eric Cioti cherche désormais à indemniser les chômeurs.

« Aujourd’hui, plus de 5 millions de Français sont inscrits à Pôle emploi alors que des dizaines de milliers d’entreprises peinent à embaucher dans ce que l’on appelle des secteurs en tension. »», affirme le premier homme du parti, dans cet entretien réalisé en marge du Forum des jeunes LR organisé ce week-end à Valence (Drôme). « Nous souhaitons réduire la durée et le montant de l’indemnisation du chômage pour la rendre moins attractive. » Il ajoute, convaincu que cette mesure représentera « Des gains en milliards d’euros » Pour les caisses de l’État.

Le mouvement de rejet de la faute sur le budget s’estompe

Qualifier comme « Budget camouflage » La Loi de Finances (PLF) présentée cette semaine par le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, Eric Ciotti a annoncé que son parti dévoilerait son contre-budget « Dans quelques jours ».

En revanche, il enterre la possibilité que son parti renverse le gouvernement avec un texte financier. « Le contrôle du texte budgétaire signifie qu’il y a une majorité alternative pour construire un autre budget (et) personnellement, je ne me vois pas discuter avec les amis de M. Mélenchon de la préparation d’un autre budget. »Il explique.

En revanche, il n’exclut pas une proposition de censure du projet de loi sur l’immigration si le gouvernement maintient dans son texte le principe de réglementer certains travailleurs non enregistrés dans des professions en pénurie. « Nous utiliserons tous les outils d’expression institutionnels pour nous opposer à cette organisation suicidaire. »C’est une promesse.

Voir aussi sur Le Huff Post :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire