Voici les villes où les automobilistes circulent le plus lentement au monde – l’édition du soir de l’Ouest de la France

Vendredi 22 septembre 2023

Homme d’État Mardi 19 septembre 2023.

Paris est à la onzième place

Sur la base de cet indicateur, les automobilistes de Londres, au Royaume-Uni, se déplacent plus lentement : ils mettent en moyenne 36’20 » pour parcourir une distance de 10 km ! Viennent ensuite Bangalore, en Inde, et Dublin, en Irlande : respectivement 29’10 » et 28’30 ».

La « première » ville française de ce classement mondial est Paris, à la 11ème place avec un temps de 26h10. Vient ensuite Bordeaux (22’40 », 28).H 1ère place) Léon (20’40 », 53).H), Nice (18’20 », 90H), Marseille (17’50 », 103H).

Veuillez noter qu’il s’agit du centre-ville, c’est-à-dire à moins d’un « Un rayon de 5 kilomètres couvre les quartiers les plus fréquentés de la ville. » D’après Tom Tom.

L’entreprise effectue également le même classement au niveau du capital. Dans cet indicateur, Bogota (Colombie), Manille (Philippines) et Sapporo (Japon) sont en avance avec des temps : 24’40’, 24’30’ et 24’20’.

Limites de vitesse et embouteillages

Cet indicateur, qui correspond au temps moyen nécessaire pour parcourir une distance de 10 km, est calculé sur la base de « Informations trafic en temps réel de TomTom », Le site Web de l’entreprise le dit. En effet, ce logiciel embarqué fournit des données de trafic en temps réel (comme d’autres programmes informatiques) permettant de calculer le temps de trajet estimé pour le conducteur du véhicule.

Les données présentées dans le TomTom Traffic Index sont des moyennes établies pour l’année 2022. Le site Internet de l’entreprise présente également ces mêmes données en temps réel : Ainsi, le vendredi 22 septembre 2023 à 16h30, la page parisienne a indiqué qu’il a fallu trop long. 20’27 » en moyenne pour parcourir 10km.

TomTom détermine que plusieurs facteurs affectent les temps de trajet dans une ville particulière. D’une part, il existe des facteurs « statiques » comme la capacité et la nature des infrastructures routières ou les limitations de vitesse, et des facteurs « dynamiques » comme la congestion du trafic. Ces différents facteurs sont ensuite combinés pour déterminer les temps de trajet.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire